Blog

  • Esotérisme

    Esotérisme

    Publié le 25 avril 2015 par L@@nA_VOyancE dans Culture ésotérique | Aucun commentaire


    ESOTERISME


    L’ésotérisme (du grec ancien esôteros, « intérieur ») est l’enseignement de doctrines secrètes réservées à des initiés.

    Ce terme, dont le sens diffère de façon notable selon les époques et les auteurs, est parfois utilisé dans la culture populaire pour parler de courants de pensée marginaux à composante secrète ou étrange (sociétés secrètes, occultisme, paranormal, etc.)

    Le mot « ésotérisme » est d’origine grecque et, dans l’Antiquité, désignait habituellement des enseignements réservés à un petit nombre d’initiés, notamment au sein des Mystères, par exemple les Mystères d’Éleusis.

    « ésotérisme » Ce mot a aussi été utilisé, en Occident, pour désigner des enseignements ainsi que des courants, qui, au sein du christianisme, appartenaient à des milieux fermés qualifiés, pour la même raison, d’ésotériques et regroupés sous la dénomination générale d’ ésotérisme chrétien auquel appartient en particulier l’hermétisme chrétien. On utilise aussi cette dénomination, dans ce contexte, à propos des écrits de Jacob Boehme, de Jean de Ruisbroek, auxquels on donne également le nom d’écrits théosophiques. Ce dernier terme doit être distingué de la Société Théosophique, mouvement moderne créé en 1875 par Madame Blavatsky. et dont le caractère ésotérique est contesté en 1921 par René Guénon1 mais reconnu en 1990 par Pierre A. Riffard2, spécialiste du sujet.

    Le mot « ésotérisme » est aussi utilisé à propos de l’islam pour désigner le soufisme, ensemble de doctrines de nature cachée et initiatique au sein de cette religion. Dans l’islam, l’ésotérisme, au sens général, porte le nom plus général de tasawuf : le soufisme apparaît ainsi comme la formulation islamique du tasawuf.

    Dans le judaïsme, les enseignements de nature ésotérique sont regroupés sous le nom de Kabbale.

    Le taoïsme, par exemple dans son aspect relatif à la quête d’immortalité, est également considéré comme étant de nature ésotérique.

    Le bouddhisme comporte certaines branches ésotériques (Vajrayâna tibétain, Shingon japonais) préconisant des initiations pour parvenir au Nirvâna. Le Bardo Thödol des Tibétains est un livre ésotérique qui puise ses racines dans la philosophie indienne du Samkhya.

    Aujourd’hui, et en Occident, le mot ésotérisme a été étendu à un nombre considérable de courants, dont, entre autres, la magie, mais l’application de ce terme à ces domaines a été contesté par des auteurs, notamment René Guénon.

    Par ailleurs, certains mouvements sectaires s’appuient sur des textes à teneur ésotérique.

    La complexité du sujet ainsi que la diversité de ses manifestations conduisent à l’étudier selon plusieurs voies d’accès : étymologie, définitions, origines, images, modèles.

    ( sources Wikipédia )


    Une question? – CONTACTEZ-MOI

     


    Le partage c'est la vie ... ;-)