Blog

  • Medium

    Etre médium

    Publié le 26 avril 2015 par L@@nA_VOyancE dans Culture ésotérique | Aucun commentaire


    ÊTRE MEDIUM


    On nomme médium une personne qui serait sensible à des influences ou à des phénomènes non perceptibles par les cinq sens


    Des suppositions avancent que les médiums percevraient les manifestions de l’au-delà, ou bien des esprits. D’autres suppositions suggèrent que les médiums percevraient intuitivement des informations lors d’un changement de leur état de conscience. De multiples activités, religions et cultures prétendent utiliser les capacités des médiums dont les facultés supposées se déclinent de diverses manières.

    La médiumnité a gagné en popularité au cours du xixe siècle. Les investigations durant cette période ont révélé des fraudes généralisées où les praticiens employaient des techniques utilisées en prestidigitation, la pratique a ensuite perdu sa crédibilité1. Malgré tout, la pratique a continué de nos jours, des fraudes de haut niveau ont été mises au jour au cours des années 20003. Au cours des dernières années, la recherche scientifique a été menée pour vérifier la validité des allégations de médiumnité. Dans une expérience menée par la British Psychological Society (en), la conclusion a été que les sujets testés n’ont démontré aucune capacité médiumnique. D’autres expériences qui ont apparemment trouvé des preuves d’activités paranormales ont été critiquées pour ne pas établir des conditions de tests suffisamment poussées.

    Dans les pays anglo-saxons, la possibilité de « perceptions extrasensorielles » n’est pas réfutée a priori et les spécialistes préfèrent désormais le terme de channel à celui de médium. En France, à partir des années 1980, une convergence de disciplines scientifiques s’oriente occasionnellement vers les énigmes posées par la médiumnité. Des chercheurs mentionnent la complexité du réel et la nécessité d’en considérer tous les éléments. Leur objectif n’est plus de « faire la preuve » de faits paranormaux, dans un laboratoire qui isole le sujet observé de l’environnement nécessaire à la production de ces faits. Leur démarche consiste plutôt à définir des méthodes d’observation pouvant s’appliquer à des phénomènes non perceptibles par les cinq sens. Ces travaux sont compliqués par le fait que les « états altérés de conscience », communément admis dans d’autres cultures, ne le sont pas en occident11.

    Malgré tout, des études anthropologiques portant sur quelques individus concluent que les médiums et les voyants sont généralement des sujets qui, après des épreuves affectives, développent un fort désir d’altruisme. Cet état d’empathie provoquerait des particularités sensorielles hors-normes. Quelques psychologues et psychanalystes surpris par « l’inquiétante étrangeté » de certains de leurs patients, s’interrogent sur les effets surprenants de ces états d’empathie. Ces effets ne sont pas contrôlés par la personne qui les subit, mais celle-ci acquiert momentanément la faculté de percevoir intuitivement des informations cachées spécifiques à son entourage. La médiumnité reste cependant un sujet de controverse entre croyants et sceptiques. L’étude de ces phénomènes implique au départ l’acceptation d’hypothèses et cette acceptation dépend de la subjectivité de l’observateur.

    ( sources Wikipédia )


    Une question? – CONTACTEZ-MOI

     


    Le partage c'est la vie ... ;-)