Blog

  • L'histoire de la voyance

    Histoire de la voyance

    Publié le 25 avril 2015 par L@@nA_VOyancE dans Culture ésotérique | Aucun commentaire


    HISTOIRE DE LA VOYANCE


    La voyance ou la capacité divinatoire à percevoir une information dans l’espace et dans le temps en dehors de l’usage des cinq sens, par perception extrasensorielle.

    Histoire de la voyance.

    La personne qui aurait cette capacité est généralement appelé voyant(e) et propose des consultations payantes à des clients en attente de révélations afin de connaître ou de préparer leur avenir. La voyance est considérée comme une pseudo-science mais reste une activité populaire et lucrative, qui a même son salon.

    La voyance est une forme de divination dont on trouve l’existence dans les civilisations les plus anciennes. On trouve la mention de « voyants » (rishi) dans les textes védiques les plus anciens2,3.

    Chez les Grecs, la possibilité de prédire l’avenir provient de l’idée que les dieux, de préférence quand on les priait, accordaient régulièrement des révélations par l’intermédiaire d’augures.

    On distinguerait[réf. nécessaire] depuis Cicéron4 deux branches de divination : la voyance et la mantique (art de la divination), toutes deux étant des arts du pronostic, mais par des moyens différents. La voyance est dite naturelle, intuitive, la mantique est artificielle, inductive, technique.

    La voyance utilise fréquemment des supports comme la boule de cristal ou les cartes. Mais on prête traditionnellement au voyant des capacités surnaturelles, le don de visions intuitives qui permettraient de voir le passé et l’avenir, dans ce cas on parlera de « médium ». Des plantes psychotropes sont parfois utilisées pour accéder aux visions prophétiques : le soma, une boisson utilisée en Inde antique par les prêtres, était réputée leur permettre de « voir les dieux ».

    Un portrait de Nostradamus

    Nostradamus, né Michel de Nostredame, a fait des prévisions célèbres, souvent appelées « prophéties », qui, de par la langue et le style employés, sont proprement indéchiffrables ou permettent une multitude d’interprétations possibles, parfois rétrospectivement.

    Les personnes prétendant voir ou entendre la Vierge Marie, ou d’autres êtres spirituels, sont aujourd’hui fréquemment appelés « voyants » (voir le cas de Međugorje).

    ( sources Wikipédia )


    Une question? – CONTACTEZ-MOI

     


    Le partage c'est la vie ... ;-)